Découvrir Com’Art grâce à la journée d'immersion
Demande de documentation
Photographie des locaux de Com'Art
Photographie des locaux de Com'Art situé au coeur de Paris, près du musée du Louvre
Découvrir les métiers artistiques
Demande de documentation
formation decorateur d'intérieur, la passion de la déco
Se former pour devenir décorateur d'intérieur

Décorateur d'intérieur

"exprimer l'âme d'un espace"

Relooker un espace

Sur un chantier, le décorateur d’intérieur prolonge et parachève le travail de l’architecte d’intérieur. Cet expert en aménagement de l’espace déborde d’idées et d’astuces pour habiller un lieu, restructurer l’espace et lui redonner vie. Il doit avoir un goût sûr et de solides connaissances en matériaux, design, mobilier, tissus, éclairages, etc.

La mission du décorateur d’intérieur consiste à exprimer l’âme de l’espace qu’on lui confie. Sa spécialité : faire du neuf avec du vieux ! Il imagine, chine, recherche, joue avec les concepts et les matériaux pour recréer une atmosphère et faire émerger une nouvelle identité dans l’espace qui lui est confié.


Le maître de la touche finale

Contrairement à l’architecte d’intérieur, le décorateur d’intérieur n’intervient pas sur la structure des pièces : il est là pour apporter la “touche finale”, celle qui mettra la vie et l’harmonie dans le lieu. Le ‘déco’ ne casse pas de cloisons : il est là pour embellir l’espace selon le goût de ses clients.
Créatif, cultivé, le décorateur d’intérieur doit être ouvert au monde qui l’entoure pour s’inspirer et glaner continuellement des nouvelles idées pour ses projets. Ce métier pluridisciplinaire fait intervenir des compétences en scénographie, en design d’espace, des concepts visuels, ainsi que de véritables compétences manuelles pour fabriquer des enduits, réaliser des peintures murales, des mosaïques,etc. Bref, il aime mettre la main à la pâte.


L’environnement de travail du “Déco”

Cet expert en aménagement de l’espace intervient la plupart du temps sur des chantiers où il est intégré avec d’autres corps de métiers (architectes, ouvriers en bâtiments, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre). Il peut intervenir chez des particuliers comme chez des professionnels pour restructurer lieux de vie et espaces de vente. On peut aussi faire appel à lui pour créer des concept stores éphémères ou imaginer des ambiances et des décors de théâtre, de cinéma ou de plateau TV.


Traduire les envies des clients en ambiances

Si les créations du décorateur d’intérieur expriment toute sa personnalité, elles doivent avant tout coller aux envies et au cahier des charges du client !
Après un premier rendez-vous d’échange pour cerner les envies de son futur client, le décorateur d’intérieur part en immersion. Il va imaginer, chercher des idées, chiner, parcourir les boutiques, puiser dans ses connaissances et dans ses références pour proposer un premier concept d’aménagement. Étoffes, luminaires, ambiance, couleurs, inspirations, meubles : il va formuler et défendre son concept auprès du client sous forme de photos, de croquis, de dessins et de plans.
Lors du second entretien, le décorateur d’intérieur proposera une liste indicative de mobilier et de matériaux afin de communiquer un premier devis estimatif de la prestation à son client.


Adaptabilité & créativité sont ses maîtres mots !

L’important pour le décorateur d’intérieur est de ne jamais perdre de vue qu’il décore avant tout pour un client, et non pour lui-même. C’est pour cela que le décorateur doit faire preuve d’une grande adaptabilité. Hôtels 4 étoiles, école multimédia, spa, ou couple de retraités : le décorateur d’intérieur doit être en mesure d’écouter, de comprendre et de traduire techniquement et artistiquement les envies d’ambiance d’une multitude de clients différents. Cette grande diversité d’environnement de travail implique une parfaite connaissance des fondamentaux du design, de la décoration, de l’aménagement de l’espace, des matériaux, des structures, et des styles des différentes époques.

 

Témoignage

Alix, Décoratrice d’intérieur spécialisée en Home Staging

Mes clients sont des particuliers essentiellement. Je travaille en étroite collaboration avec un maître d’œuvre et c’est lui qui m’amène les clients. Je l’aide sur toute la partie déco et je vais aussi lui faire des plans. Pour cela, j’utilise les logiciels professionnels Autocad et Sketchup parce que généralement, un plan, ça ne suffit pas au client. Celui-ci aura besoin de voir à quoi son intérieur va ressembler.

J’ai récemment travaillé pour un monsieur retraité qui m’a donné carte blanche pour transformer une ruine en habitation pour la location. Je me suis éclatée ! J’ai du choisir les matériaux, les couleurs, les carreaux, la salle de bain, la cuisine, etc. Habituellement, la maîtrise du budget est très importante. Et j’ai plutôt tendance à me placer du côté du portefeuille des clients ; j’adore ce défi qui consiste à faire des merveilles avec “trois bouts de ficelle” !

Ce que j’aime par dessus tout dans mon métier, c’est le contact avec les gens. J’aime aussi pouvoir choisir mes matériaux, travailler sur la couleur, le mobilier en kit... tout en respectant la charte graphique. Ça, j’adore ! Je suis très sensible à l’aménagement optimisé. Je travaille d’abord sur plan pour voir comment exploiter l’espace au maximum. Ensuite, je sélectionne la meilleure formule pour agencer telle ou telle pièce en fonction du mode de vie des gens. Je suis particulièrement soucieuse du gain d’espace : comment exploiter une pièce au maximum ; comment l’aménager de la meilleure façon possible pour créer un espace de circulation cohérent, etc. Mon obsession c’est un peu “gagner toujours plus d’espace” sans toucher les murs d’une pièce. Aujourd’hui j’aimerais plus évoluer vers ce qui est aménagement, donner des conseils déco aux clients sur la meilleure manière de rendre leurs espaces intérieurs fonctionnels et beaux. Actuellement, je fais pas mal de suivi de chantier. La relation avec les artisans se passe très bien. Le fait que je sois une femme fait qu’ils sont plus facilement à l’écoute, et plus enclins à me rendre de petits services. Il n’est pas rare par exemple que je demande à l'électricien ou au plombier de m’aider à poser un miroir mural ou d’autres objets lourds et volumineux. Et en général, ils font ça de bonne grâce.

Selon moi, la qualité essentielle pour faire ce métier est l’écoute. Il faut savoir bien reformuler la demande du client et avoir pas mal d’empathie. L’important est d’inspirer confiance, parce que dans ce métier, on touche à la sphère très intime des gens. Et soit ça passe, soit ça casse ! C’est un peu comme si les clients nous confiaient un trésor : c’est leur intérieur, leur cocon où ils se ressourcent. C’est très important pour eux.

La difficulté dans ce métier, c’est que, du coup, tu n’as pas trop le droit à l’échec. Et les relations avec le clients peuvent dégénérer hyper rapidement. Il suffit qu’un artisan soit absent pour telle ou telle raison et que le chantier prenne du retard pour que les relations se dégradent. Et en général, c’est inéluctable : il y a toujours des périodes de tension dans la relation avec le client à un moment ou un autre. C’est un peu la difficulté de ce métier. Après, l’important est de savoir dire les choses, et d’être assez exigeante pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Il faut pouvoir faire comprendre au client qu’on ne maîtrise pas tout. Bref, il faut pouvoir être un peu psychologue. En déco, un des artistes qui m’inspirent le plus est Felice Varini. C’est un artiste peintre suisse qui réalise des décors qui évoluent en fonction de l’endroit où l’on se trouve. C’est très géométrique et très coloré. Personnellement, je suis fan !

devenir décorateur d’intérieur

Insertion :

Le secteur de la déco attire beaucoup. Les jeunes professionnels sont en concurrence avec des individus plus âgés qui choisissent le métier de déco en seconde vie professionnelle. L’insertion dans le métier se fait essentiellement par bouche à oreille. La clé pour un bon déco est d’avoir un carnet d’adresses bien fourni ! Le tout est de se faire connaître et de cultiver des relations de confiance avec les clients afin de tirer son épingle du jeu !

Salaire débutant :

1450€ à 2000€

Perspectives d’évolution :

Architecte d’intérieur

Formation :

Le métier de Décorateur d’intérieur est accessible à bac+2 ou Bac+3 après un BTS ou après une formation qualifiante. Plusieurs formations mènent au métier de décorateur d’intérieur :

   
"

Newsletter

La newsletter Com’Art vous permet de recevoir en début de mois, toutes les informations relatives à la vie de l’école.
Pour s'inscrire:

Haut de page