Découvrir Com’Art grâce à la journée d'immersion
Demande de documentation
Photographie des locaux de Com'Art
Photographie des locaux de Com'Art situé au coeur de Paris, près du musée du Louvre
Découvrir les métiers artistiques
Demande de documentation
Architecte d'intérieur
Découvrez le métier au travers de cette fiche.

Architecte d'intérieur

"L’art du réaménagement intérieur"


Une pièce trop sombre, un couloir qui fait perdre de la place inutilement, des cloisons qui entravent la circulation… : voici le genre de problèmes posés à l’architecte d’intérieur. Que cela soit pour des particuliers ou des professionnels, l'architecte d'intérieur déploie toute sa créativité et sa rigueur pour réagencer et harmoniser les espaces intérieurs.


De la salle de bain à la bibliothèque en passant par la chambre à coucher et la cuisine, l’architecte d’intérieur est l’homme / la femme de la “situation spatiale”. Son œil avisé se pose dans les moindres recoins. Mobilier, pièce, habitat privé, boutique, bureaux : son sixième sens, c’est l’espace. Définitivement.
Le secret de l’architecte d’intérieur, c’est de pouvoir appréhender l’espace en mouvement. Il est capable d’embrasser les différentes dimensions spatiales (structure, éclairage, fonctionnalités, sens de circulation). Il sait poser un regard différent pour proposer des solutions d’aménagement à la fois esthétiques et intelligentes.
L’architecte d’intérieur exerce le plus souvent en profession libérale, plus rarement en tant que salarié d’un cabinet d’archi. Il travaille généralement avec des artisans et des bureaux d’étude partenaires qui le recommandent et qu’il recommande à son tour. Échange de bons procédés oblige.


En quoi consiste son métier ?

Le rôle de l’architecte d’intérieur est de façonner des espaces harmonieux, capables de produire des ambiances uniques en fonction d’un cahier des charges rigoureux. Le périmètre de ses missions va de la rénovation d’habitation, au réagencement d’espaces professionnels jusqu’à la conception de mobilier sur mesure.
Parce qu’il est amené à travailler avec des corps de métiers très différents, l’architecte d’intérieur doit faire preuve de beaucoup de tact, d’écoute, de discernement et d’organisation. Car son travail, il doit le réaliser en tenant compte du cahier des charges de son client, tout en intégrant les contraintes et calendriers du bureau d’études, des artisans (plâtriers, marbriers, électriciens, plombiers, chauffagistes, etc.). Un véritable exercice d’équilibriste en somme !
Véritable “optimisateur d’espace”, son métier comporte trois dimensions essentielles : la conception d’espaces qui soient esthétiques et fonctionnels ; ensuite l’accompagnement du client dans les démarches administratives et la recherche de fournisseurs ; et enfin le suivi de chantier.


Traduire les envies des clients en ambiances

Si les créations du décorateur d’intérieur expriment toute sa personnalité, elles doivent avant tout coller aux envies et au cahier des charges du client !
Après un premier rendez-vous d’échange pour cerner les envies de son futur client, le décorateur d’intérieur part en immersion. Il va imaginer, chercher des idées, chiner, parcourir les boutiques, puiser dans ses connaissances et dans ses références pour proposer un premier concept d’aménagement. Étoffes, luminaires, ambiance, couleurs, inspirations, meubles : il va formuler et défendre son concept auprès du client sous forme de photos, de croquis, de dessins et de plans.
Lors du second entretien, le décorateur d’intérieur proposera une liste indicative de mobilier et de matériaux afin de communiquer un premier devis estimatif de la prestation à son client.


Imaginer un concept spatial, une ambiance

Avant toute chose, l’architecte d’intérieur est à l’écoute des besoins du client. Repenser les espaces de stockage d’une pièce, redéfinir le sens de circulation d’un appartement, l’agencement d’une boutique : il prend tout en note. Généralement, un premier rendez-vous de présentation a lieu. Si le contact passe bien, l’architecte d’intérieur est convié à visiter les lieux en question. Il s’imprègne ainsi de la situation et des difficultés rencontrées pour réaliser un premier diagnostic spatial et fonctionnel. C’est aussi l’occasion pour lui de poser toutes ses questions : âge du bâtiment, raccords électriques, murs porteurs, utilisation de l’espace, délai de livraison souhaité, budget estimatif.
Dès la première visite, les idées arrivent. D’ailleurs, l’architecte d’intérieur n’hésite pas à croquer ses pistes sur un carnet pour “donner à voir” à ses futurs clients. Ces croquis permettent également de préciser certaines fonctionnalités non évoquées tout en testant la réaction des potentiels clients. Car l’architecte d’intérieur doit savoir à quel type de personne il a à faire ! Repenser l’espace et l’ambiance d’une habitation est un exercice touchant à l’intimité des gens. Le professionnel doit donc faire preuve de beaucoup de tact car il marche sur des œufs, et il le sait !


Proposition d’aménagement et devis

Après ce premier rendez-vous, l’architecte d’intérieur élabore plusieurs propositions d’esquisses et un premier devis. Il récupère également les plans de l’existant ou à défaut se propose de les réaliser, moyennant un devis supplémentaire.
Pendant cette phase de recherche créative, il va proposer des aménagements spatiaux en fonction du cahier des charges transmis par le client. Il réalise une première visualisation en plan, puis élabore plusieurs planches d’ambiance.
S’il s’agit d’un particulier, l’archi d’intérieur travaillera sur les espaces de rangement, la circulation (fonctionnel) et les espaces décoratifs (esthétique).
S’il s’agit d’un commerce (un salon de coiffure par exemple), il travaillera plutôt sur un concept spatial et la création d’un univers reflétant l’identité de l’entreprise. Dans ce cas précis, l’architecte d’intérieur devra également réaliser une étude fonctionnelle traitant du parcours client / personnel. Il devra proposer un zoning et prévoir les espaces de stockage, leur accessibilité pour le personnel et les fournisseurs.
En parallèle de cette première phase, l’architecte d’intérieur va accompagner le client dans l’affinement de son cahier des charges. Il l’aidera à préciser sa demande, l’éclairera sur le coût des matériaux, des prestations des artisans afin de parvenir à un cahier des charges détaillé et réaliste par rapport aux contraintes budgétaires imposées. Une fois que les deux parties sont tombées d’accord sur le cahier des charges, un contrat est signé : la phase 2 peut alors commencer.


Réalisation des documents de conception

Dans un second temps, l’architecte d’intérieur va produire l’ensemble des documents de conception permettant la réalisation des travaux. Plans de situation, plans d’aménagement, plans en 3D, plans d’éclairage, élévations, coupes : chacune des étapes de conception sera validée par le client. En parallèle, l’archi d’intérieur effectuera la recherche et la prescription de matériaux. Il sélectionnera différents échantillons, de finitions et accompagnera son client dans la sélection des équipements (ou à défaut réalisera un cahier de prescriptions pour le mobilier). Selon la demande de son client, l’architecte d’intérieur sera même amené à dessiner des meubles sur mesure.


Suivi de chantier et livraison

Pendant cette phase, l’architecte d’intérieur accompagnera son client dans toutes les démarches administratives liées au projet : élaboration des documents et des dossiers de permis de construire ; demande d’autorisation de travaux, déclarations préalables, etc. Dans la phase préparatoire du chantier, l’architecte consultera différentes entreprises spécialisées et bureaux d’étude pour analyser et mettre en concurrence les devis. Sur la base de ce travail, il pourra ensuite conseiller son client sur le choix des artisans.
Pendant la phase de chantier, l’architecte d’intérieur devra être très rigoureux pour suivre la gestion des commandes et des livraisons (matériaux bruts, luminaires...) Il devra contrôler les travaux, leurs finitions, la fabrication du mobilier sur mesure.
Une fois le chantier livré, l’architecte d’intérieur devra disposer les éléments dans l’espace, vérifier les finitions et apporter la touche finale qui fera émerger la nouvelle ambiance générale.

Devenir architecte d’intérieur

Insertion :

La concurrence est rude : 80% des architectes d’intérieur travaillent en free-lance. Il est donc indispensable d’avoir un réseau solide et de bons contacts pour se lancer.

Salaire débutant :

Le plus souvent indépendant, l’architecte se rémunère soit par un pourcentage sur la dépense totale engagée par son client, soit sous forme de forfait.

Perspectives d’évolution :

Spécialisation selon un type d’aménagement (scénographie, événementiel, habitat, show-room, etc.)

Formation :

  • Bac +2 : BTS Design d’espace (+ master)
  • Bac +3 : Formation architecte d’intérieur
  • Bac +5 : Master Architecte d’intérieur, Diplôme d’architecture d’intérieur - designer.



Envie de devenir architecte d'intérieur ?
   
"

Newsletter

La newsletter Com’Art vous permet de recevoir en début de mois, toutes les informations relatives à la vie de l’école.
Pour s'inscrire:

Haut de page