Demande de documentation
Rough / Dessin
images/temoignages/col-left/book-harry-james.jpg

rough / dessin

Harry-James HOAREAU

Enseignant


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Harry-James Hoareau, j’ai 40 ans, je suis artiste peintre, je fais du Street Art , des performances en direct et parfois des « Battles » avec d’autres street artistes à travers le monde.

Professionnellement, je suis actuellement consultant pour Eurodisney, roughman, décorateur et enseignant dans le dessin (perspective, modèle vivant et rough*)

*Rough : illustration rapide réalisée au feutre dans le but de donner un aperçu avant a réalisation.

Quel a été votre parcours ?

J’ai un parcours atypique (pour un professeur).

Issu de la culture urbaine, j’ai été engagé, sur présentation d’un book de dessin et de graffiti, au poste de décorateur accessoiriste chez Eurodisney à l’âge de 18 ans. La construction du parc n’était pas achevée.

J’ai évolué au sein de cette entreprise à travers divers ateliers : je suis devenu peintre, décorateur puis sculpteur.

Aujourd’hui, 18 ans après les avoir quittés, mes anciens patrons font toujours appel à moi, mais cette fois en tant que consultant ; j’ai par exemple repeint le château en 2011 pour les 20 ans  du parc.

Entre temps, j’ai été designer pour de la PLV et de l’aménagement de point de vente, roughman pour de l’évènementiel ou travaillé dans le spectacle vivant (design de costume et décors, scénographie MC Solaar).

Quels sont les artistes ou les styles qui vous ont influencé ? Vos artistes préférés ?

Absolument tous les artistes m‘influencent quotidiennement :

J’aime le côté savant fou de Léonard de Vinci, la puissance esthétique du Pop Art, l’humour  de Banksy…

Mais la musique, l’actualité, le monde animalier ou encore le sport ou la danse – le mouvement en somme – sont autant de sources d’inspiration.

Pouvez-vous nous dire ce qui vous a donné envie de faire ce métier ?

J’ai toujours dessiné et j’ai su très tôt que j’en ferai mon métier, peu m’importait le domaine. J’ai ainsi développé mes compétences pour me permettre d’avoir le choix. Si aujourd’hui j’enseigne, c’est pour transmettre. L’échange et la pédagogie représentent un nouveau challenge pour moi.

Quel regard portez-vous sur l’école Com’Art ?

Le Directeur s’est entouré d’une équipe pédagogique faite de différentes personnalités.

Ces professeurs ont gardé un pied dans leurs professions respectives et transmettent  avec enthousiasme leur savoir-faire.

Que voulez-vous transmettre et faire découvrir à vos étudiants ?

Le plaisir de créer, qu’ils aient la sensation de liberté et de produire à la fois ; le goût du travail tout en se faisant plaisir. J’aimerais démystifier le dessin afin que les élèves prennent confiance, qu’ils développent leur regard analytique tout en développant leur approche instinctive. J’aimerais qu’ils dessinent vite et bien. Qu’ils ne voient pas leur dessin comme un chef d’œuvre, mais comme un outil de travail.

Quelles sont les qualités attendues chez les élèves choisissant une formation en arts appliqués ?

La motivation doit être le moteur essentiel. L’élève doit surprendre par ses idées et par la générosité de ses travaux. Si je demande un travail spécifique, je veux pouvoir trouver ces spécificités et en même temps avoir la surprise d’une option personnelle propre à l’élève. L’attention est aussi un facteur important, cela évite les hors sujets.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants ?

Chers étudiants, venez concentrés sur vos objectifs ! Vous en sortirez gagnants !

"

Newsletter

La newsletter Com’Art vous permet de recevoir en début de mois, toutes les informations relatives à la vie de l’école.
Pour s'inscrire:

Haut de page