Demande de documentation
BTS Design Graphique

BTS design graphique

Sandra Milliot

Étudiante


Comment est-tu arrivées à Com’Art ?

Après avoir fait une année de stylisme modélisme et intégré le studio de Chattawak en tant qu'assistante styliste ; j'ai compris que ce n'était pas dans ce métier que je pourrais m'épanouir, j’ai donc décidé de changer de voie. Par pur hasard, un ami était à Com’Art, il m'a présenté l'école et ses formations. J’ai intégré l’école pour un an d'infographie, puis j'ai continué en BTS et aujourd'hui je rentre en Mastère. Com´Art m’a réconciliée avec mon avenir.


Quelles ont été les expériences marquantes de ta scolarité ?

Deux ans de BTS en alternance, c'est un sacré challenge. Il faut s'y donner à fond et explorer les moindres recoins que comprend cette formation. La partie très théorique comme l'éco-gestion, l'anglais et le français ont été pour moi les plus dures. Lorsque l'on est créatifs, ces matières où on doit apprendre par cœur ses cours sont difficiles à appréhender. En revanche les cours de studio sont un régal. La technique utilisée par les professeurs de Com’ Art est la même qu'en agence : brief client, puis analyse (étude de marché) et enfin propositions graphiques. On est dans une vraie démarche professionnelle.


L’alternance, un point positif ou négatif ?

L'alternance, c'est la fin de sa vie sociale, c'est sûr, mais c'est aussi le début de son épanouissement personnel. En plus des cours théoriques, on accède à la partie pratique du métier. Les cours donnent les outils de base, l'alternance les met en pratique mais offre aussi une autre dimension : la réalité des deadlines, le contact client, les enjeux économiques, etc. C'est donc un énorme plus dans un parcours scolaire, mais il faut se donner les moyens de tenir le rythme.


Aurais-tu un conseil à donner aux étudiants en BTS design graphique ?

Faites une veille tous les jours d’une à deux heures. Aujourd'hui il y a un tas de sites, de réseaux sociaux et de pages Facebook qui permettent de se tenir au courant de l'actualité de nos métiers ou de parfaire sa culture en art, en graphisme ou en marketing. Aidez-vous les uns les autres, le travail de groupe est important ! On parle graphisme, projets et on finit par se faire des amis qui nous motivent à aller toujours plus loin. Et surtout ne comptez pas vos heures. Un bon élève de BTS est un élève cultivé... et fatigué.(rires)


En quoi Com’Art est-elle une école différente des autres ?

Comme je l’ai dit, je n'ai pas prospecté ailleurs avant d'étudier à Com'Art donc je ne connais pas les autres écoles. Je viens de faire deux ans en BTS et je repars pour encore deux ans de mastère. J’aurais pu changer mais je m'y sens un peu comme à la maison. C'est une école à taille humaine où l'on est quelqu'un et pas un élève de plus dans une classe quelconque. Quel que soit le besoin, il y a toujours une oreille prête à entendre ce qui ne va pas. Dans la vie, on sait toujours ce qu'on quitte mais jamais ce qu'on va trouver, alors je suis restée là où je me sentais bien.

"

Newsletter

La newsletter Com’Art vous permet de recevoir en début de mois, toutes les informations relatives à la vie de l’école.
Pour s'inscrire:

Haut de page