FORMATION
Montage Vidéo
Effets spéciaux

Formation : 2 ans
Niveau d’entrée : BAC - niveau BAC  Admission sur entretien – dossier personnel et projet professionnel
Débouchés : monteur vidéo, monteur-truquiste, graphiste matte painting 2D et 3D, infographiste compositing
Logiciels : After Effects, Final Cut Pro, Première Pro, Davinci Resolve, Maya, Cinema 4D, Audition, Photoshop, Illustrator

LA FORMATION MONTAGE VIDÉO EFFETS SPÉCIAUX

Durant ces deux années, les étudiants aborderont les différents genres cinématographiques à savoir le court-métrage, le clip musical, la publicité, le brand content, la bande - annonce... Connaître les codes liés à chaque genre permet de proposer un projet vidéo cohérent et de répondre à une demande client de manière pertinente.

L'étudiant en montage vidéo occupera différents postes liés à la production audiovisuelle : de la production, à la post-production, il occupera ceux de scénariste, réalisateur, monteur, graphiste etc.

Après ces deux années, l'étudiant aura acquis l'ensemble des connaissances propres au domaine de l'audiovisuel. Il sera disposé à prétendre à un poste de monteur graphiste VFX avec la faculté d’aborder tous les genres cinématographiques.
Qu'est-ce qu'une fiction ? Que nous dit le dictionnaire ?
Création de l'imagination ; ce qui est du domaine de l'imaginaire, de l'irréel.
Et à l'origine de ce mot le mot latin « fingere » qui signifie façonner, fabriquer.
Mais stop à la théorie, abordons maintenant la place de ladite fiction dans votre formation en montage vidéo.
La production d'un court-métrage de 8 minutes - de la pré-production à la livraison
Après l'approche de la première année, il est temps de se lancer dans une production plus conséquente : un peu comme un programme imposé, des « figures de style VFX » devront impérativement être utilisées dans un montage final de 8 minutes.

Tout commence par la pré-production :
Organisation du tournage : choix du lieu, et donc temps pour les visites, autorisations éventuelles. La mise en place et le choix de l’équipe, choix du matériel, demande de financements, casting des acteurs, toutes les étapes de la préparation seront étudiées afin de débuter le tournage dans les meilleures conditions et sans mauvaise surprise.
Ensuite, parce qu'il n'y a pas que le résultat final qui compte dans l'apprentissage mais également toute la démarche qui y mène, le futur monteur truquiste devra tenir tout au long du tournage un rapport de scripte.

En quoi cela consiste-t-il ?
Un rapport de scripte est un document formaté qui permet, pour chaque plan, de noter les spécificités de la prise : des informations de base telles que la date ou le numéro du plan, mais aussi le filtre utilisé, le minutage de la prise, la situation (intérieur/extérieur, jour/nuit – 4 possibilités), le choix de l'objectif et son ouverture afin de gérer la lumière... bref autant d'informations indispensables ! Sur ce même document, les prises jugées bonnes sont mises en évidence.
Et ainsi de suite pour chaque plan !
C'est précisément sur la tenue de ce rapport que portera une grande part de l'évaluation du suivi de projet des étudiants : sérieux, rigueur et cohérence sont attendus avant d'attaquer la suite.

Le plan de montage
Comme le travail porte sur une fiction, les étudiants en montage vidéo auront en amont écrit le scénario et possèderont également le story-board de leur court-métrage.  Ils vont ainsi pouvoir établir un plan de montage précis pour chaque scène avant d'entamer le montage à proprement dit. 

Cette étape est nettement plus complexe dans le cadre d'un documentaire pour lequel aucun scénario n'est défini au préalable...Mais même en fiction ils pourront également être contraints d'apporter des modifications lourdes à cette étape si le tournage ne s'est pas déroulé comme prévu (intempéries par exemple).
Les étudiants seront évalués sur la pertinence de leur plan de montage.

Organisation d'équipe et ours
Arrive ensuite le travail vers une première version montée. Lors de ce travail d'équipe, chaque poste est de grande importance. Et dans notre formation en montage vidéo, nous tenons absolument à permettre à chacun d'aborder l'ensemble des aspects de la production. Il s’agit d’un travail de groupe où chacun occupe chaque métier en fonction des projets (réalisateur ou monteur, ou scénariste...) Le travail en équipe est indispensable pour ainsi expérimenter chaque poste et y trouver sa place.

Vous avez dit « ours » ?
D'où vient cette appellation ? Probablement du monde de l'imprimerie où ce terme désigne un manuscrit d'auteur, la première création non travaillée... et par dérive le tout premier montage bout-à-bout.
C'est sur cette étape que les étudiants travailleront conformément au schéma d'équipe mis en place plus tôt. Le groupe sera évalué globalement, sur leur capacité d'organisation, le respect du plan de montage et bien entendu sur la cohérence « scénario / ours ».

Le montage définitif
L'ours terminé, il deviendra la base de la réflexion de l'équipe. Le but de cette étape est d'affiner, ajuster, améliorer et pour cela de réfléchir et sélectionner les effets spéciaux, raccords et autres outils qui serviront leur objectif.
Une fois le montage image terminé et les fichiers VFX intégrés, intervient le montage son.
Son direct (pris par le perchiste ou le chef son), bande-son et effets-son.
Une fois cet ultime montage terminé, il sera exporté suivant les normes requises puis enfin livré.
À ce stade seront évaluées la capacité d'amélioration de l'ours, la justesse de la pose du son, les compétences techniques.

La formation montage vidéo effets spéciaux en alternance

Com’Art propose à ses étudiants de se former au montage vidéo en alternance. 
Ceux qui feront le choix de cette solution suivront les enseignements dispensés au centre de formation et travailleront en même temps dans des agences ou des maisons de production. 
Suivre la formation de monteur vidéo en alternance est ainsi une belle opportunité : les alternants profitent d’un enseignement de pointe dans les locaux de Com’Art, mettent en pratique leurs connaissances au sein de l’entreprise dans laquelle ils travaillent et continuent dans cette même dynamique en faisant constamment évoluer leurs compétences. 

Lorsqu’ils sont en entreprise, les alternants profitent du statut de salarié. 
Ils mettent le savoir-faire et savoir-être acquis auprès des intervenants en centre de formation au service de leur employeur, se retrouvent face et apprennent à gérer les difficultés du milieu professionnel. Pour leur travail, ils reçoivent un salaire (établi en fonction de leur âge et de leur niveau de formation) et bénéficient d’avantages identiques à ceux des autres employés. Les alternants en montage vidéo apprennent à connaitre le monde du travail et acquièrent de l’expérience. Ils sont accompagnés par un tuteur qui les supervise et les aide à appréhender de manière solide les contraintes de la profession de monteur vidéo – truquiste.

Si vous souhaitez suivre la formation montage vidéo en alternance, l’équipe pédagogique est à votre disposition. Vous serez aidé dans la création de votre CV et accompagné dans la recherche d’un emploi de monteur en alternance par votre conseillère en formation. 

Les stages en entreprise : une autre possibilité d’insertion

Mais l’alternance n’est pas une obligation ni l’unique solution pour suivre notre formation en montage vidéo. Les étudiants peuvent classiquement suivre une formation initiale. Dans ce cas de figure, les élèves seront dans l’obligation de suivre un stage de 8 semaines minimum. Durant cette période, ils appliqueront concrètement les connaissances acquises en formation montage vidéo effets spéciaux.  

Cette opportunité qui est donnée aux étudiants de Com’art de passer du temps en entreprise leur permettra de se professionnaliser de manière adaptée aux réalités du métier préparé.

Notre équipe pédagogique se dédie à cet objectif multiple : acquisition de compétences, professionnalisation, savoir-faire, placement en entreprise, application des compétences, d’où l’augmentation de ces mêmes capacités. Ceci est un cercle vertueux où chaque étape est indispensable à l’aboutissement de chaque projet de formation.

Secteurs d'intervention

Cinéma – long métrage
Court-métrage
Film publicitaire - brand content - vidéo mood
Film institutionnel
Magazine TV
Vidéo web
Film documentaire
Bande - annonce

L'INSCRIPTION EN FORMATION MONTAGE VIDEO

La formation de montage vidéo – effets spéciaux dure 2 ans. Elle est accessible post-BAC ou niveau BAC. Les débouchés de cette formation sont nombreux et les étudiants pourront travailler dans différents domaines. Les conseillères en formation et l’équipe pédagogique les accompagneront durant toute leur formation pour les aider à faire les meilleurs choix pour eux. Com’Art propose un cursus très complet et pointu, les étudiants bénéficient de matériel de qualité et d’un cadre de travail idéal propice à l’apprentissage. Ils sont accompagnés par une équipe d’intervenants très impliqués et professionnellement actifs. 

Conditions d'admission 
• BAC ou niveau BAC
• Soumis à la validation d’un dossier scolaire et d’un projet professionnel
• Entretien personnel de motivation et projet professionnel 

Les candidats doivent faire preuve d’une solide motivation et la présentation d’un projet professionnel et personnel sera indispensable lors de l’entretien d’admission. 
Les étudiants disposant d’un book de leurs créations personnelles sont également encouragés à nous présenter leurs travaux.
  • Formation audiovisuelle - montage vidéo et effet spéciaux Cinema et publicité - Ecole Com'Art infographie
  • Formation audiovisuelle - montage vidéo et effet spéciaux Cinema et publicité - Ecole Com'Art infographie

La formation montage vidéo effets spéciaux se déroule sur 2 années durant lesquelles les axes suivants seront enseignés.



Analyse filmique
Le métier de monteur vidéo truquiste est un métier technique mais qui repose sur une grande culture spécifique au cinéma et à l’image en général. Ainsi cela passera par le visionnage de diverses productions extraites des principaux courants et l’analyse de l’écriture filmique. Chacune sera décortiquée : l’image, le son, le mouvement, les transitions, tout sera analysé.
Seront également étudiées les notions de plan, cadre, éclairage, raccord, son…

Scénario
La formation de montage vidéo effets spéciaux ne se cantonne pas à la technique, loin de là… cela commence par l’écriture. Le scénario sera votre fil conducteur. Il conviendra de décrire l’histoire, de séquencer, d’écrire les scènes, les dialogues, de définir les attitudes, bref de détailler tous les éléments visuels et sonores qui composeront votre histoire (au sens large du terme !).

Tournage
Vous mettrez en pratique votre connaissance des outils tels que les caméras, les perches son, la lumière, etc… et votre savoir-être en équipe lors de cette étape cruciale qu’est le tournage. En conditions réelles dans le cadre d’exercices ou lors de la création de votre court-métrage, les intervenants, professionnels du métier, vous accompagneront dans cette étape de votre production et vous donneront les clés indispensables à son bon déroulement.

Montage
Dans ce module vous étudierez les techniques sur logiciels-métiers comme Premiere Pro. Vous apprendrez à les paramétrer correctement tout comme votre station de travail, raccorderez les différents périphériques. Vous appréhenderez aussi les différentes notions qui permettent de construire un projet pertinent, de raconter une histoire qui parle à ceux qui le visionneront : rythme, cohérence filmique, dérushage, raccords…

VFX
La formation montage vidéo est enrichie de l’acquisition des compétences de truquiste qui permettront à chacun de maitriser les techniques numériques indispensables à la manipulation des images tournées ou récupérées.
Étude des logiciels dédiés, techniques de corrections colorimétriques et graphiques, techniques spécifiques (masquage, rotoscoping,…) .

Son
Il faudra commencer par choisir le bon matériel en fonction de l’environnement et le paramétrer. Puis apprendre à le positionner avant la prise.
Il conviendra ensuite d’analyser et de nettoyer les sources et d’éventuellement prendre les sons complémentaires (voix, bruitages…). Enfin la synchronisation finale son/image.

Étalonnage
Le monteur vidéo devra veiller, en toute fin du travail, à uniformiser l’ensemble des images afin de produire un rendu cohérent. En effet les conditions de tournage changeantes (météorologiques, heure de la journée par exemple) ont pu modifier la qualité du rendu. Il conviendra lors de cette étape d’effectuer toutes les corrections indispensables à l’harmonisation du montage.
LE MÉTIER DE TRUQUISTE :

Le monteur truquiste travaille sous la direction du réalisateur ou du producteur. Sa tâche consiste à rendre réel ce qui ne peut l'être. Le résultat final, la crédibilité de la production, dépendront grandement de ses compétences.

Le monteur vidéo intervient sur tous les supports audiovisuels – monde du spectacle, cinéma, publicité, l'animation, le jeu vidéo, la web-vidéo... Il est en charge de la conception et de la réalisation des éléments nécessaires aux effets spéciaux qui permettront de créer personnages, environnements, décors, effets sonores. Il peut intervenir en pré-production, tournage mais agira surtout en post-production. C'est durant cette période que ses compétences en logiciels métiers lui permettront de retoucher ou modifier scènes et éléments.

Mais avant cela il doit prendre connaissance du projet en lisant le story-board. Il doit anticiper les effets visuels de chaque scène concernée, proposer les solutions techniques, déléguer la fabrication (ou le faire lui-même si ses compétences lui permettent) des éléments scéniques, et enfin, la plus grande partie de son travail, modifier en post-production.

Mais ne perdons pas de vue que parallèlement se joue son rôle de monteur, en charge de l'assemblage des scènes. Les deux casquettes restent très différentes mais quoi qu'il en soit complémentaires. Dans cet autre rôle, le monteur vidéo doit garder l'œil affuté et rivé sur des heures de rushes afin de sélectionner méticuleusement les images les plus pertinentes. Il doit avoir un sens artistique très développé, savoir donner de la profondeur et du rythme. Une fois le premier montage effectué, il met la casquette de truquiste : mise en place des effets vus et validés par le réalisateur, qui n'est jamais très loin de ce précieux collaborateur.

Un œil affuté, un sens artistique évident, une grande capacité d'adaptation aux différents types de production, une minutie à toute épreuve, une grande capacité de travail. Voici les indispensables du monteur-truquiste que nous formons dans notre établissement.
0183968686
× Comment puis-je vous aider ? Available from 08:00 to 18:00
suscipit Aliquam Sed id, dolor. risus. Nullam