L’ALTERNANCE CHEZ COM’ART -
Contrat Pro / Contrat d'apprentissage

Étudier chez Com’art en faisant une alternance, c’est possible. La plupart de nos formations offrent cette option dès la deuxième année. Voici toutes les informations et conditions à connaître pour faire ses études en alternance à Com’art.

Qu’est-ce que l’alternance ?

L’alternance, comme son nom l’indique, consiste à alterner une phase de formation théorique à l’école et phase de formation pratique en entreprise. Com’Art offre cette possibilité aux étudiants désireux de financer leur année de formation tout en bénéficiant d’une première expérience professionnelle.

L’alternance, ce sont quatre parties impliquées : vous (l’étudiant) ; l’entreprise qui est d’accord pour vous prendre en formation rémunérée ; l’organisme de formation (Com’art) et ce qu’on appelle l’OPCO (Opérateur de compétence). Chaque entreprise est tenue par la loi de côtiser auprès d’un OPCO au titre de la contribution obligatoire des entreprises pour la formation professionnelle. La particularité du statut d’alternant, c’est que vous êtes sous contrat. Il peut s’agir d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation.

Pourquoi faire son année en alternance ?

Et bien… il n’y a que des avantages (ou presque) ! Pour vous, votre année de formation est intégralement prise en charge par l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCO) et par l’entreprise qui veut bien vous former. La répartition de cette prise en charge relève ensuite d’accords passés entre l’OPCO et l’entreprise en question. Vous n’avez donc aucun centime à débourser pour le financement de votre formation ! Seuls les frais de matériel restent à votre charge. En plus, vous êtes rémunéré pour votre travail dans l’entreprise. Pour le détail de la rémunération, voir la partie : Quelle rémunération en alternance ?

L’autre énorme avantage de l’alternance, c’est que c’est un accélérateur de professionnalisation. En travaillant très tôt en entreprise, vous vous familiarisez au travail en équipe, au jargon technique ; vous vous habituez à travailler sous pression pour honorer les demandes des clients. Vous apprenez à être plus rapide, plus efficace et à vous mettre très tôt dans la posture d’un véritable professionnel.

Cette formation accélérée a en général un impact très positif sur votre formation à l’école : vous êtes plus opérationnel et plus à même de travailler sous pression en gérant les délais. Bref, vous êtes plus pro. Enfin, choisir l’alternance, c’est multiplier vos chances d’être embauché directement après vos études. Soit par l’entreprise qui vous a formé - comme c’est souvent le cas - soit par une entreprise tierce, l’alternance étant un vrai gage d’opérationnalité sur le terrain.

Seule ombre au tableau : la charge de travail. Et oui ! Car en travaillant en entreprise, c’est autant de temps pris sur vos créneaux de travail à la maison, initialement prévus pour vous permettre de faire vos rendus étudiants. Mais rassurez vous : c’est complètement faisable. Le seul véritable secret pour réussir s’appelle… la motivation !

L’alternance est un mode de formation qui nécessite une véritable discipline de travail et de rigueur dans son planning. Il est important pour les étudiants de ne pas se faire déborder par leur travail en entreprise. Il est important de se laisser du temps pour réviser ses cours et préparer les travaux personnels demandés par les professeurs.

Si vous êtes motivé, passionné, persévérant : ça ne sera que du bonheur. Demandez aux étudiants en alternance autour de vous : ce sont eux les meilleurs porte-paroles de ce type de formation. Et en général, ils ne regrettent jamais leur choix, au contraire : si c’était à refaire, l’immense majorité recommencerait sans hésiter

Conférence :
"Tout sur l'alternance"

Video comart Alternance

Quels sont les différents types de contrats ?

Pour les élèves qui souhaiteraient réaliser une année de formation en alternance, plusieurs types de contrats sont envisageables, présentant chacun des avantages de taille.

Le contrat de professionnalisation

Dans ce cas de figure, l'alternant signe un contrat de travail en contrat professionnel. Il divise son temps entre la formation théorique (à l'école Com'Art) et la formation pratique en entreprise. Cette expérience lui permet de mieux découvrir la réalité du terrain et le fonctionnement d'une entreprise. C'est également l'occasion pour lui de comprendre les attitudes de convenance au sein d'une équipe ou face à un client, indispensable avant son entrée sur le marché du travail.

Quels sont les objectifs du contrat de professionnalisation ?
Le contrat de professionnalisation permet à l'alternant d'obtenir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), un Certificat de qualification professionnelle (CQP), et une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective de branche.
A qui s'adresse le contrat de professionnalisation ?
Ce type de contrat s'adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d'emploi de 26 ans et plus, et aux bénéficiaires de minimas sociaux (revenu de solidarité active ou RSA, allocation de solidarité spécifique ou ASS, allocation aux adultes handicapés ou AAH, et les anciens titulaires d’un contrat unique d’insertion, ou CUI).
Quels sont les avantages du contrat de professionnalisation ?
Le contrat de professionnalisation permet avant tout à l'étudiant de démultiplier ses chances d'obtenir un premier véritable emploi, suite à l'obtention de son diplôme. Son insertion professionnelle est en effet grandement facilitée, au vu de la solidité de son profil : le fait d'avoir déjà eu une expérience en entreprise rassure les recruteurs quant à l'attitude et aux compétences d'une future recrue. L'alternance permet également à l'étudiant de compléter sa formation théorique avec un mise en application plus pratique de ses compétences.
C'est bien à cet endroit là que l'alternance fait toute la différence.
L'étudiant est désormais intégré à la réalisation de projets réels, pour des clients réels.
Le fait d'avoir pu travailler au contact de nouveaux collaborateurs permet à chaque alternant de développer une bien meilleure compréhension des réalités de la profession, mais aussi de se constituer un premier carnet d'adresses avant même d'avoir quitté les bancs de l'école.
Cette transmission de savoir-faire vient compléter l'apprentissage proposé en cours et le consolider.
Bien entendu, le contrat de professionnalisation suppose également un avantage financier, puisque l'étudiant bénéficie du statut de salarié, ce qui génère une rémunération mensuelle, une protection sociale, une cotisation retraite, des congés payés…etc.
Comment fonctionne le financement du contrat de professionnalisation ?
Un opérateur de compétences prend en charge les frais de formation, les frais de formation du tuteur et les frais d’exercice de sa fonction, sur la base de forfaits horaires fixés par la branche professionnelle.
Quelle rémunération l'étudiant obtient-il avec un contrat de professionnalisation ?
L'alternant perçoit un salaire, dont le montant peut être fixé entre 55 % et 100 % du SMIC suivant son âge et son niveau d’études. La rémunération peut également être fixée en suivant la base des 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise.
Quelle est la durée d'un contrat de professionnalisation ?
Les contrats de professionnalisation peuvent être pensés dans une durée déterminée ou indéterminée.
La durée moyenne d'un contrat se situe entre 6 et 12 mois (notons qu'il n'est pas possible de signer un contrat de professionnalisation de moins d'une durée inférieure à 6 mois).
La durée pourra être portée jusqu’à 24 mois pour certains bénéficiaires et certaines qualifications.
Certains publics prioritaires (les jeunes peu diplômés, les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi, les bénéficiaires des minima sociaux et les anciens titulaires d’un contrat unique d’insertion) pourront même porter la durée de leur contrat jusqu'à 36 mois.
Enfin, le contrat de professionnalisation pourra être renouvelé si le bénéficiaire prépare une qualification supérieure ou complémentaire.

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail réalisé entre un salarié et un employeur. Sa durée peut être limitée (CDL) ou indéterminée (CDI).
Dans les deux cas, il permet à un étudiant de suivre une formation en alternance, et donc de vivre une expérience professionnelle en entreprise, pour appréhender son futur métier et les contraintes de ce dernier.
Cet emploi à mi-temps se fera sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage.

Quel est l'objectif du contrat d'apprentissage ?
Grâce à un contrat d’apprentissage, l'étudiant pourra obtenir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), un Certificat de qualification professionnelle (CQP), et une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective de branche.
À qui s'adresse le contrat d'apprentissage ?
Le contrat d'apprentissage concerne les étudiants entre 16 et 30 ans.
Quels sont les avantages du contrat d'apprentissage ?
Grâce à une formation en alternance, permise grâce à un contrat d'apprentissage, l'étudiant recevra une formation plus complète, si l'on compare avec des jeunes restés en formation initiale.
En effet, la mise en contact avec des collaborateurs permet de mieux comprendre les réalités du métier, et de développer un savoir-être en entreprise.
Lors de ses différentes missions, l'étudiant pourra assimiler des méthodes de travail et des informations précieuses, qui feront toute la différence lors de sa recherche d'un premier véritable emploi à la fin de ses études.
Ses capacités d'adaptation seront grandement développées, et son insertion professionnelle en sera facilitée.
Le contrat d'apprentissage présente par ailleurs un grand avantage financier : l'étudiant bénéficie alors du statut de salarié et profite donc de tous les avantages qui y sont liés (rémunération mensuelle, garantie d'une protection sociale, cotisation retraite, congés payés…).
Quelle rémunération est proposée lors d'un contrat d'apprentissage ?
Lors d'un contrat en apprentissage, l'alternant perçoit un salaire fixé entre 27 % et 100 % du SMIC, en fonction de son âge et de son niveau d’études.
Le montant de sa rémunération peut également être fixé en fonction du salaire minimum conventionnel, si cette option s'avère plus favorable.
Quelle est la durée d'un contrat d'apprentissage ?
Si le contrat d'apprentissage est à durée limitée, il s’effectuera sur toute la durée du cycle de formation, jusqu'à l'obtention du diplôme.
Quels sont les 16 dispositifs disponibles pour venir en aide aux apprentis ?
• L’Allocation de Rentrée Scolaire
• La prime d’équipement de l’élève pour la voie professionnelle
• Avantages offerts par l’entreprise (chèques vacances, tickets restaurant, chèques cadeaux …)
• L’exonération des frais de scolarité
• La prime d’activité pour apprentis
• Le RSA pour les jeunes apprentis
• L’aide au permis pour apprentis
• L’aide Mobili-Pass pour changer de logement
• L’aide Mobili-Jeune
• La garantie VISALE
• L’avance LocaPass
• Les aides au logement (APL, ALF, ALS)
• Les Foyers de Jeunes Travailleurs
• La carte d’étudiant des métiers
• Le Pass Culture
• Les aides régionales pour apprentis

Tout savoir : Les aides financières pour apprentis majeurs

Qu'est ce qu'une reconversion par alternance ?

Nous parlons ici d'une formation "Pro-A", qui vise à faciliter l’évolution professionnelle d'un individu, ou bien sa réorientation. La formation repose alors sur le principe de l’alternance et permet à chacun d'acquérir une qualification reconnue.
Une formation théorique est dispensée dans un centre de formation et s'accompagne d'une formation pratique au sein d'une entreprise. Les activités professionnelles exercées doivent nécessairement être en lien avec la formation suivie. Le contrat de travail est ici obligatoire.
Quels sont les objectifs de la formation Pro-A ?
Lorsqu'un salarié souhaite entamer une formation Pro-A, il pourra développer des compétences qui lui permettront notamment d'obtenir une qualification ou une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), un diplôme et un certificat de qualification professionnelle (CQP).
Ce dispositif permet alors au salarié de pouvoir changer de profession et de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle grâce à sa formation.
A qui s'adresse la formation Pro-A ?
La formation Pro-A s'adresse aux salariés dont le niveau de qualification serait inférieur à la licence. Les salariés en CDI ou en CUI sont éligibles à cette formation.
Comment se finance une formation Pro-A ?
La prise en charge des coûts de formation est assurée par un OPCO, ou opérateur de compétences, selon un montant forfaitaire.
Quand puis-je me lancer dans une formation Pro-A ?
Une formation Pro-A peut être décidée selon les initiatives d'un salarié ou de son entreprise. Elle peut ensuite se dérouler pendant le temps de travail, avec un maintien de la rémunération.
Elle peut également être organisée en dehors des heures de travail habituelles, avec un accord écrit du salarié.
Une certaine limite est alors déterminée par accord d’entreprise ou de branche.

Quelle mobilité internationale pour un alternant ?

La réalisation d'une formation en alternance peut permettre à un étudiant d'effectuer ses heures de cours au sein d'une école française, avant de procéder à une expérience en entreprise dans un pays étranger.
Quels sont les avantages à partir à l'internationnal ?
Cette mobilité dans l'Union Européenne ou même à l’international, est une parfaite occasion de découvrir une autre culture et une autre façon de travailler.
L'immersion permet par ailleurs d'améliorer considérablement ses compétences linguistiques.
Ce nouveau patrimoine donne alors un écho différent au métier que l'étudiant découvre. Ses pratiques professionnelles s'enrichissent grâce à la découverte d’outils et de techniques propres au pays d’accueil.
Les avantages de cette mobilité sont donc multiples :
- la formation alternée connecte alors l'étudiant avec une nouvelle culture
- cette expérience dans une autre structure valorise son parcours professionnel
- l'immersion en entreprise favorise l’apprentissage d’une nouvelle langue
- l'autonomie de l'étudiant est considérablement développée
Dans quels pays effectuer son alternance ?
Que ce soit en Europe ou plus loin, la mobilité est envisageable uniquement dans les zones classées en vigilance normale et en vigilance renforcée.
Il est possible de prendre connaissance de la liste de ces pays sur le site web du ministère de l’Europe et des affaires étrangères. En fonction du pays concerné et de la durée de période à l’étranger, les modalités peuvent varier.
Quelles démarches faut-il suivre pour réaliser son alternance à l'etranger?
Pour une mobilité courte à l'international
Pour une période comprise entre 1 et 4 semaines, le projet sera planifié avec un employeur signataire du contrat d’apprentissage en France. Il restera le responsable de la bonne exécution du contrat, versera le salaire et assurera la protection sociale de l’apprenti. Pour une mobilité plus longue à l'international
Pour une mobilité dépassant les 4 semaines à l’étranger et pour bénéficier d’éventuels financements, le traitement administratif du dossier est estimé entre 3 et 4 mois avant le début du séjour. Pendant la période de mobilité, certaines clauses du contrat d’apprentissage peuvent être mises en veille. Une convention est mise en place, grâce à l'accompagnement de l'école à chaque étape de la constitution du dossier. Com'Art se présente en effet comme un guide de chaque instant pour les étudiants, pour leur permettre de concrétiser leur projet et d'obtenir les financements nécessaires.