graphiste-independant - comart-design
GRAPHISTE INDÉPENDANT : COMMENT FIXER SES PRIX ?
3 juin 2017
exposition l'afrique des routes musée du Quai branly
POURQUOI FAUT-IL ALLER VOIR L’EXPOSITION « L’AFRIQUE DES ROUTES » ?
15 juin 2017

5 CONSEILS POUR RÉUSSIR UNE PLAQUETTE COMMERCIALE

plaquette comoc - comart-design

Les plaquettes commerciales font partie des supports de communication utilisés par les entreprises pour renforcer leur image, conquérir de nouveaux clients et développer leur présence. Elément fondamental pour les entreprises, elles s’insèrent dans une stratégie globale de communication et de marketing. Pour obtenir une plaquette commerciale efficace, les entreprises n’hésitent pas à s’attacher les services de graphistes lorsqu’elles n’en ont pas en interne. Pour ces prestataires, il est important de réaliser un travail de qualité sur lequel leurs clients pourront s’appuyer pour communiquer autour de leurs activités. Voici donc cinq conseils pour réussir une plaquette commerciale.

ENRICHIR SA CULTURE

La plaquette commerciale est un document incontournable dont le format est souvent identique. Il s’agit d’une feuille A3 pliée en deux, qui une fois refermée possède les dimensions d’une feuille A4. Elle est imprimée sur un papier de qualité, plastifié ou très épais. Elle reprend la charte graphique de l’entreprise et met en avant les arguments phares sur lesquels s’appuieront les commerciaux.

CONSEIL N°1 : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES PRÉCIS

Avant de se lancer dans la création d’une plaquette commerciale, il est essentiel de bien comprendre les attentes de son client. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une commande moins importante que la création d’un site internet, d’une charte graphique ou d’un logo que la tâche sera plus facile pour autant. Il est du devoir du graphiste de bien cerner les attentes de son client. Cela sous-entend de comprendre quelle sera l’utilisation de la plaquette commerciale. Pour être complet, un cahier des charges doit répondre à plusieurs questions :

  • A qui sera remis la plaquette commerciale ?
  • Quels sont les points à mettre en avant ?
  • Quels sont les messages qui doivent passer ?
  • Quel est la tonalité de ce document (institutionnel ou décalé)
  • Quel est le budget de l’entreprise ?
  • Quel est le délai pour rendre le travail ?

Une fois ses recherches achevées, le graphiste peut alors démarrer son travail de création en suivant ces lignes directrices. La plaquette commerciale est un document de présentation pour les entreprises : les commerciaux l’utilisent pour prospecter et pour convaincre des clients. Ce support de communication présente l’entreprise, les produits proposés et leurs atouts. Il est donc important de créer une plaquette commerciale qui colle à l’image de l’entreprise et qui appuie les arguments avancés par le service marketing de celle-ci.

CONSEIL N°2 : RÉALISER PLUSIEURS ÉBAUCHES

Avant de se lancer dans la phase de création, il est conseillé de réaliser plusieurs ébauches de plaquettes commerciales. Chacune doit partir d’une démarche différente en présentant les informations différemment, en changeant les couleurs, la disposition des textes ou encore la typographie. Cette phase de test est importante car elle permet de choisir en connaissance de cause quelle version sera la plus percutante. Une plaquette commerciale efficace doit être dynamique, refléter parfaitement l’identité de l’entreprise, et venir appuyer le discours des commerciaux en présentant de manière visible les atouts de la société, de la marque ou du produit proposé.

CONSEIL N°3 : CRÉER UNE MAQUETTE ÉQUILIBRÉE

Une plaquette commerciale doit certes présenter une activité et une entreprise mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il faille uniquement du texte. C’est même tout l’inverse, un document qui regorge de paragraphes risque très rapidement d’ennuyer le lecteur qui n’ira pas jusqu’au bout. Il en va de la responsabilité du graphiste de réaliser une plaquette commerciale équilibrée. Autrement dit, celle-ci doit contenir du texte mais aussi des images. Il faut y insérer le logo de l’entreprise, des schémas quand cela est possible, des couleurs en intégrant celles de la charte graphique. Une plaquette commerciale efficace est équilibrée et contient des paragraphes espacés avec des tailles de police différentes.

CONSEIL N°4 : IMAGES ET COULEURS POUR DYNAMISER LA PLAQUETTE

Réaliser une plaquette commerciale en noir et blanc est fortement déconseillé et ce même dans le cadre d’un document de type « institutionnel ». L’absence de couleur renforce l’impression de monotonie et de lourdeur. Il est important d’alléger ce document et de le faire respirer. C’est pourquoi, il est bon d’y insérer de la couleur et de préférence celle qui rappelle l’identité de l’entreprise.

L’ajout d’image est aussi un plus. Il faut toutefois veiller à garder de la cohérence. En effet, il faut que les images apportent une information. Il ne s’agit pas d’intégrer un visuel sans rapport avec le texte.

CONSEIL N°5 : VEILLER À LA MISE EN PAGE

Une plaquette commerciale est un document initialement de taille A3. Une fois pliée en deux, il est réduit à une taille A4. Le graphiste peut alors s’exprimer sur quatre pages. Celui-ci doit veiller à réaliser une mise en page cohérente et présenter les informations dans l’ordre d’importance. La première page contient peu de texte : le nom de l’entreprise, son logo, et les éléments les plus importants qui permettent aux lecteurs d’identifier immédiatement la société et son secteur d’activité.

Les pages deux et trois ont vocation à entrer au cœur du sujet. Elles contiennent beaucoup plus de textes. Le graphiste doit hiérarchiser les informations et choisir quels arguments iront en page 2 et lesquels iront en page 3. Il décide également de la manière dont il disposera les paragraphes sur chaque page. La dernière page contient les informations de contact et les derniers éléments moins pertinents pour les clients mais qui doivent tout de même apparaître sur la plaquette.