école de communication campagne burgerking - comart-design
LES MEILLEURES PUBLICITÉS DE 2017
24 novembre 2017

CE QUE LES AGENCES ATTENDENT DU BOOK D’UN GRAPHISTE

formation webmaster paris -comart-design

Présenter un book n’est jamais anodin. Dans le cadre d’un entretien de recrutement, l’ouverture du portfolio est un moment particulièrement important. Ce support permet au candidat de montrer ses compétences et son univers artistique, et au recruteur de déterminer si son profil correspond ou non aux attentes de l’agence. Pour mettre un maximum de chances de leur côté les jeunes graphistes doivent être capables de présenter un book parfait. Voici quelques conseils pour présenter un portfolio qui donnera envie au recruteur de vous embaucher.

BIEN SÉLECTIONNER LES PROJETS QUI FIGURERONT DANS VOTRE BOOK

Bien souvent, les jeunes graphistes commettent l’erreur de placer trop de projets dans leur book. Par peur d’avoir un portfolio trop peu fourni, synonyme de manque d’expérience, ou par manque de recul sur leur travail. Ils ont tendance à y insérer des travaux sans intérêt ou pas suffisamment bien exécutés. Pour la création d’un book, il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Les agences ne s’attendent pas à trouver tous les projets sur lesquels vous avez travaillé, mais plutôt ceux dont vous êtes particulièrement fier et capable d’expliquer votre démarche.
Le choix des projets est important et mérite réflexion. Vous allez devoir faire une sélection pour ne retenir que les travaux mettant en évidence votre univers créatif et votre talent. Gardez à l’esprit qu’un entretien d’embauche ne s’étale pas sur plusieurs heures, il faut donc être concis et faire attention aux nombres de projets que vous présenterez. Pour gagner du temps et avoir un discours cohérent pour votre interlocuteur, il est vivement recommandé de préparer à l’avance la présentation de chaque pièce qui se trouvera dans le book. A chaque fois qu’un projet sera évoqué, vous pourrez expliquer clairement quelle était la demande, les contraintes et vos choix artistiques.
En résumé, au moment de construire votre book, soyez méthodique. Listez tous vos travaux et soyez particulièrement critique sur ce que vous avez produit. Séparez vos projets entre ceux que vous estimez être les meilleurs et les moins bons. Puis au sein de la première pile, définissez quels sont les travaux que vous avez le plus aimé et qui vous ont le plus stimulé. Enfin, ne gardez plus que ceux dont vous êtes le plus fier.

LA COMPOSITION DU BOOK DOIT ÊTRE PARFAITE

Au moment de la création du book, il va falloir être particulièrement méticuleux. Un portfolio doit être fait avec une rigueur militaire. Il est tout simplement inconcevable de présenter un book avec des pages volantes, des travaux non classés, ou des feuilles qui n’ont rien à y faire. Le recruteur qui ouvrira le book doit pouvoir s’y retrouver facilement mais également entrevoir votre sérieux et votre organisation. Or, si votre book n’est pas correctement organisé, il sera difficile par la suite d’expliquer que vous êtes une personne rigoureuse.
Si la bonne tenue du book est importante, sa cohérence l’est encore plus. Les agences s’attendent à trouver un portfolio bien pensé et hiérarchisé intelligemment. Plusieurs options s’ouvrent à vous, classez vos projets par ordre chronologique, par support (en créant une partie design web, une autre design print ou encore design packaging) ou par secteur d’activité. Pour la classification du book, il n’existe pas de recommandation particulière. Il faut simplement choisir une organisation logique et s’y tenir du début à la fin du book.
Un recruteur sera capable de se forger une opinion sur votre façon de travailler en observant simplement la composition de votre book. Le soin mis dans le choix des projets, leur présentation et leur hiérarchisation peuvent rapidement lui permettre de se faire une opinion sur le candidat qu’il a en face de lui. C’est pourquoi, il est très important de s’investir dans sa composition.
Préparer un book pour un entretien d'embauche

PLUS QU’UN BOOK UNE CHARTE GRAPHIQUE

Tout au long de la création de votre book, une ligne directrice doit vous guider : « la création d’une identité visuelle propre». De la même manière que vous êtes amené à créer une charte graphique pour un client, votre book doit en réalité être votre charte graphique personnelle. Bien que vous ne vendiez pas une marque, vous vendez votre travail, et pour que cette démarche puisse aboutir, il est nécessaire de bien savoir le vendre et par conséquent de le mettre en valeur.
Votre book doit refléter votre personnalité, il constitue une vitrine à travers laquelle vous exposez votre talent. Lorsqu’ils ouvriront votre portfolio, les recruteurs doivent immédiatement être plongés dans votre univers et pouvoir identifier votre patte créative. Au moment de la création du book, il est essentiel de penser « expérience utilisateur ». Quel message souhaitez-vous transmettre ? Que voulez-vous mettre en avant ? Quels travaux voulez-vous mettre en valeur ? Toutes ces questions vous permettront de créer un book avec une charte graphique personnelle utile au recruteur pour identifier et comprendre votre travail.
Pour renforcer cette identité graphique, il est conseillé d’intégrer à son book des travaux personnels. Placer ce type de création montre votre créativité lorsque vous n’êtes pas dans un environnement professionnel. Les travaux personnels sont d’excellents moyens de montrer votre talent et surtout votre univers créatif. Si vous ne souhaitez pas intégrer ce type de projet à votre book professionnel, il est possible d’en créer un second que vous pourrez garder dans votre sac et sortir si l’occasion se présente au cours de l’entretien.

EXPLIQUER SA DÉMARCHE ARTISTIQUE, LA PARTIE LA PLUS DIFFICILE

Si le portfolio représente un support visuel permettant d’identifier le travail et l’univers créatif du candidat, il doit également expliquer la démarche artistique et l’implication de celui-ci dans la réalisation d’un projet. Pour y parvenir une partie explicative doit obligatoirement figurer dans un book. Sous chaque création présentée, une légende doit apparaître. Celle-ci contiendra des informations clés (nom de l’agence, nom du client, date de réalisation, votre rôle dans la réalisation du projet). Cette courte légende installe un contexte qui est ensuite plus longuement développé à l’oral par le candidat.
Chaque projet présent dans votre book devra faire l’objet d’une explication synthétique permettant à votre interlocuteur de saisir les enjeux du travail fourni. Il ne faut pas hésiter à incorporer pour un projet unique les différentes propositions que vous avez faites. Cela permet de comprendre le cheminement parcouru ainsi que l’évolution de vos travaux. Ce type d’initiative est souvent très bien perçu.

ADAPTER LE CONTENU À SON INTERLOCUTEUR

Un book n’est pas un document fixe sur lequel il est difficile de changer les informations importantes. Contrairement à un CV dont certaines parties sont immuables, le book peut et doit évoluer en fonction de l’agence dans laquelle vous postulez et du poste auquel vous prétendez. Une agence n’attend pas la même chose de ses candidats suivant sa spécialité. Une entreprise qui réalise principalement des projets de web design n’aura pas les mêmes attentes qu’une spécialisée dans le print ou encore le packaging.
En partant de ce principe, les jeunes graphistes doivent adapter leur book à cette réalité. Si vous choisissez de postuler dans une agence spécialisée dans le design numérique, il n’est pas toujours pertinent de présenter un book regorgeant de travaux print. Bien que ces derniers permettent de poser votre univers, ils n’auront pas le même intérêt pour le recruteur que vos travaux web déjà réalisés.
Il est donc fortement conseillé de faire évoluer son book en fonction des agences dans lesquelles vous postulez. Celui-ci sera plus efficace. Vous aurez donc un retour plus positif du recruteur.

consequat. venenatis, mattis dolor venenatis felis