paysage urbain pixel
La ville du futur en dix mots
1 août 2014
Pavlok bracelet connecté
Faîtes du sport avec Pavlok !
4 août 2014
Personnages modélisation 3D

Le métier
L’animateur 3D est celui qui anime les personnages, les objets ou les décors d’une image en mouvement. C’est lui qui créé le mouvement et les comportements des personnages, affine les expressions et les gestes caractéristiques. A partir d’un modèle inerte, il anime un squelette 3D, lui donne vie et autonomie. Il est chargé de transmettre une émotion et de créer un univers de référence. Pour s’approcher au plus près de la réalité, il doit travailler les volumes, les jeux d’ombre et la luminosité de ses créations.

Il part du dessin et utilise ensuite les logiciels 3D pour animer ses créations. Il déplace chaque mouvement d’une articulation l’un après l’autre. C’est lui qui intègre ensuite ses créations dans le produit final (film, jeu vidéo, dessin animé..). L’animateur 3D intervient après le modeleur 3D et avant le coloriste avec qui il travaille en équipe.
Quelles études ? 
L’animation requiert des compétences techniques complexes. Une maîtrise du dessin est indispensable pour aborder la perspective et les proportions. L’utilisation des logiciels 3D fait appel à la connaissance de l’anatomie pour faire bouger les personnages ou les objets. Comprendre et anticiper chaque mouvement demande beaucoup de pratique et de notions théoriques. L’animateur 3D doit allier les compétences du dessin traditionnel, d’animation 2D/3 sur des logiciels complexes et parfois d’illustration sonore.
animation-3d---comart
Les formations et les voies d’accès au métier d’animateur sont de plus en plus nombreuses et diversifiées. Les étudiants peuvent se spécialiser dès le lycée avec un bac artistique (STD2A). Après le bac, il est possible d’effectuer une MANAA pour se remettre à niveau et intégrer une formation en conception et réalisation de film d’animation. Les étudiants peuvent également se spécialiser par la suite, dans le cinéma, le dessin animé ou le jeu vidéo.
La formation « Animateur 3D – Cinéma numérique »
La formation « Animateur 3D – Cinéma numérique » à Com’Art prépare les futurs professionnels de l’image numérique en conditions réelles. Les étudiants sont amenés à travailler sur des projets complets, allant de l’écriture du scénario et des niveaux de jeux à la livraison d’un programme opérationnel. Ils se consacrent chaque année à la réalisation de courts-métrages dont la complexité et la créativité évoluent progressivement, tout en intégrant un certain nombre de contraintes économiques, techniques et humaines.
L’enseignement vise à développer chez l’étudiant le savoir-être nécessaire pour s’entendre avec une équipe de travail et faire preuve de souplesse pour intégrer différents postes (animateur, designer, storyboarder…). La formation en animation 3D est l’une des plus complexe car elle demande de maîtriser l’ensemble de la chaine de fabrication et fait appel à des compétences qui couvrent un projet global.
Au programme
–       Modélisation (modification d’objet, gestion de l’espace, création d’objet, visualisation et navigation)
–        Story board rough (dessin, réalisation, synopsis et création littéraire)
–       Rendu lumière et caméra (éclairage, création des caméras, matériaux, textures et surfaces, moteur de rendu : Mental Ray)
–       Son (mastering / échantillonnage, équalisation, mixage, balance)
–       Marketing management (jeux Flash, jeux mobile, réalité augmentée, cahier des charges, enjeux du game play émergent)
–       Compositing (particules 2D, warping, morphing, Motion Blur, Nodal compositing HDR Autodesk Toxik, Garbage mask)
–       Animation (set-up, skinning et morphing, keyframes, interpolations)
Conditions de travail et évolutions professionnelles
Dans la majorité des cas, les animateurs 3D sont engagés pour le temps d’une production et travaillent en tant qu’intermittent suivant les opportunités. Au sein d’une équipe, ils sont amenés à occuper différents postes (réalisateurs, décorateurs…) par choix ou nécessité.
Beaucoup doivent se diversifier et exercer leur talent dans différents secteurs. Les studios de post-production audiovisuelle, pour la publicité par exemple, recrutent beaucoup d’animateurs.
Certains grands studios recrutent également des animateurs pour intégrer leur équipe permanente en tant que salarié. Une partie d’entre eux exerce également en indépendant.
En France le secteur de l’animation 3D est très dynamique, grâce à l’essor du jeu vidéo et du film d’animation. La production française se place au 3ème rang mondial en terme de volume. C’est aussi le genre le plus exporté à l’international. L’animation est un secteur qui embauche progressivement, malgré le turnover important auquel sont soumis les professionnels. L’animation enregistre une croissance de 15%, avec la création de plus de 300 000 emplois liés à l’industrie numérique depuis 1995.
Un animateur 3D débutant dans le jeu vidéo peut choisir de se spécialiser dans des tâches plus complexes.  Il peut également travailler sur de la retouche à partir d’animations créées par d’autres, ou décider de prendre plus de responsabilités en terme de gestion de projets. Il a aussi la possibilité de se spécialiser dans un domaine d’activité. Les courts-métrages sont un bon réseau d’opportunités, après la télévision qui reste le secteur le plus porteur. Plus de 300 heures de programmes audiovisuels sont produits chaque année en France, ce qui fait de l’animation le genre le plus exportateur de l’audiovisuel français. Une qualité qui tient au très bon niveau des formations proposées, mais aussi à la richesse de son patrimoine culturel et littéraire.
Quel salaire ?
Le salaire moyen pour un animateur débutant est compris entre 1800€ et 2100€ brut par mois en moyenne.
Qualités et centres d’intérêts
 A la fois artiste et informaticien, l’animateur 3D doit avoir un regard artistique pointu.  Des connaissances en anatomie associées à un sens du détail et une grande minutie sont des qualités essentielles pour réussir sa formation et la suite de son parcours professionnel. Un sens du contact est également nécessaire pour travailler en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe : modeleur 3D, directeur artistique… Polyvalence et capacités d’adaptation seront également appréciées pour être opérationnel aux différents postes de la chaîne de production audiovisuelle.
Créativité et originalité font partie des qualités requises, mais l’animateur 3D doit aussi savoir faire preuve de souplesse et de compromis pour travailler en équipe. Respecter les contraintes d’un cahier des charges et d’une production est indispensable. Etre curieux est aussi une qualité qui poussera l’animateur à développer ses compétences et poursuivre son auto-formation tout au long de sa carrière. L’animateur 3D doit se tenir au courant des dernières innovations technologiques et consacrer beaucoup de temps à la recherche et la documentation.
 
[pp_gallery gallery_id= »8559″ width= »205″ height= »125″]
 

ut quis, quis Sed porta. elit. elementum elit.