Formation : 1 an + 6 mois de stage obligatoire
Niveau d’entrée : BAC ou niveau BAC - Accessible aux étudiants qui maitrisent la PAO. Admission sur entretien – dossier personnel.
Débouchés : concepteur-réalisateur multimédia, responsable de production multimédia, chef de projet multimédia, UX Designer
Logiciels : Photoshop, Indesign, Sketch, Invision, Wireframing…

DÉCOUVERTE DE LA FORMATION UX / UI DESIGN

En cette période de développement incessant notamment du numérique, il est devenu indispensable de faire la différence. Devant une telle concurrence, les entreprises ne peuvent plus se contenter de solutions faciles. Elles doivent faire la différence en proposant une expérience utilisateur unique, jonglant avec émotion, ressenti et plaisir.
Ainsi l’UX designer devra maitriser la connaissance du comportement des consommateurs, les technologies pointues à sa disposition, les supports qui s’offrent à lui mais surtout il devra savoir les adapter à l’objectif de son client.
L’approche de l’UX / UI Design est spécifique. Elle se focalise sur le ressenti de l’utilisateur et y adapte les outils du commanditaire, là où ce dernier est traditionnellement au centre des réflexions dans les autres domaines de la communication.
Niveau d’entrée : BAC ou niveau BAC
Prérequis : aisance sur les logiciels
Modalités d’accès : dossier personnel + entretien de motivation
Dates de sessions : rentrée en septembre – sélection en cours
Durée : 2 ans
Objectifs de la formation : acquérir les compétences techniques et stratégiques indispensables au suivi de projets axés sur l’expérience utilisateur dans le cadre de la gestion de sites internet et applications digitales.
Modes d’évaluation en cours d’année : contrôle continu, examens sur exercices techniques ponctuels, études de cas et présentations orales.
Évaluation en fin de cursus : présentation d’un site internet professionnel et d’un projet global complet devant un jury extérieur constitué de professionnels.
Débouchés : UX designer, UI Designer, concepteur réalisateur multimédia, chef de projet multimédia

LA FORMATION UX-UI DESIGN

L’UX design connait une très forte demande, toujours en augmentation, depuis quelques années. Les entreprises sont conscientes que leurs sites internet et autres applications doivent aussi tenir compte des utilisateurs, tant dans le ressenti que dans la praticité de la manipulation, dans sa logique.

Qui ne s’est jamais retrouvé devant une application ou un site internet en ne sachant pas où trouver l’information recherchée ? à perdre du temps à passer des pages et revenir en arrière… sans succès.

L’UX designer est un impératif de la chaine de création digitale. Sa vision et sa démarche, axées utilisateur avant tout, vont créer la différence, dans le but de faire gagner en visibilité, crédibilité, circulation, temps d’utilisation, les clients pour lesquels il travaille, et donc ventes pour les sites marchands.
La formation UX / UI Design de Com’Art vous permet de détenir, à la fin du cursus, l’intégralité des compétences nécessaires à l’intégration rapide et efficace du monde professionnel.

Les élèves en UX / UI Design étudieront tout autant l’humain, que la technique, autant dans la créativité que dans la maitrise des logiciels. Ainsi seront abordés : la sémiologie, la psychologie cognitive, les comportements utilisateurs, l’ergonomie, les outils logiciels de prototypage, simple et avancé, les design patterns, les audit UX…

La formation en UX Design est une formation riche et variée, tout autant que le métier auquel elle prépare. Passionnant et en constante évolution.

FORMATION UX / UI DESIGN

Les intervenants de la formation UX /UI Design sont des professionnels reconnus et en activité. Ils sont ainsi en mesure de transmettre aux stagiaires, au travers des cours et des ateliers, des compétences techniques de pointe, une connaissance des tendances actuelles mais aussi le savoir-être indispensable face aux clients.

A la fin de ces deux années de formation, les étudiants en UX Design seront dans la capacité de :
- Effectuer les tests et audit indispensables (voir plus bas) et les analyser.
- Savoir étudier les utilisateurs et cibler la recherche : récolter des informations, questionner et analyser les résultats, créer le ou les persona.

Qu’est-ce qu’un 'persona' ?

Dans le monde du web, ce mot désigne un personnage fictif qui représente un groupe de personnes aux caractéristiques précises, représentatif de la cible concernée par le développement du site internet (ou de l’application) sur lequel l’UX Designer travaille.
Cette personnalisation est indispensable à la conception des sites. En effet cela permet à l’UX designer de se projeter et de s’impliquer et prenant l’approche adéquate, celle de l’utilisateur.
Le persona ne doit pas être un stéréotype lambda, mais détenir une personnalité réelle, des habitudes, des traits de caractère, un statut social, un âge, des objectifs dans l’utilisation du produit concerné, et tout ce qui peut l’identifier comme groupe avec une personnalité spécifique.
Comme nous pouvons le voir, et ce sera développé dans le cadre de la formation en UX design, le persona démontre avec évidence la démarche stratégique particulière qui consiste à se positionner du côté utilisateur.

• Savoir gérer l’architecture de l’information : organiser en fonction de la cible, mais aussi de manière à ce que l’information soit trouvée aisément, et non pas perdue, diluée, mal concentrée. Le site s’adresse à des personnes qui auront des attentes, compétences, profils, différents, mais ils devront malgré tout tous devoir trouver ce qui les intéresse de manière aisée et rapidement.

• Maitriser le design d’interaction : le but est de permettre à l’utilisateur une expérience positive, riche. L’idée est de rendre le produit plus attractif, en apportant une dimension humaine. Une fois l’architecture gérée, il faut se pencher sur la mise en forme, l’enchainement, le mouvement. Il faut donc s’appuyer sur les codes d’interaction « homme / machine » et jongler entre les problématiques client / technologie / rentabilité. Chaque page, individuellement et dans leur grand ensemble, devra être minutieusement travaillée.

• Travailler sur le design visuel : l’identité d’une marque, son essence, passe tout d’abord par le visuel de celle-ci. Ses codes de communication. Le graphisme du site devra donc, à travers les pages, rester cohérent et permettre aussi une unité dans la navigation.

• Être capable d’analyser les tests : dans le but de suivre la réalisation des intentions de départ. Les performances seront ainsi mesurables à l’aide de divers marqueurs spécifiques que l’UX designer choisira pour analyser son travail.
Il sera ainsi à même de proposer l’amélioration des contenus et de la structure. Plusieurs sortes de tests sont envisageable, à charge de l’UX designer de mettre en place les plus adéquats.

Ainsi, les compétences indispensables à un bon UX designer sont nombreuses et complémentaires – psychologie, hiérarchisation de l’information, design d’interaction, mise en place de tests pointus… Il ne devra jamais perdre de vue que le centre de son étude reste l’utilisateur et son but la « rentabilité » du site.

SE FORMER EN ALTERNANCE À COM’ART

Dans une idée d’insertion rapide et efficace, nous proposons aux étudiants en UX UI design de suivre leur formation en alternance, c’est-à-dire en suivant les enseignements en centre de formation et parallèlement en ayant la possibilité de les appliquer en entreprise. Le temps se répartit à hauteur de 25% en école et 75% en entreprise. Ainsi le jeune a alors le statut de salarié et signe un contrat de travail.

Les conseillères en formation de Com’art mettent leur expertise et leur réseau au service de chaque candidat : rédaction de CV et de lettre de motivation, conseils de présentation, simulations d’entretien, choix d’entreprises, relances, savoir-être…

Chaque futur UX/UI designer motivé peut avoir accès à cet accompagnement personnalisé afin de réaliser son projet professionnel.

Cette formule présente de nombreux avantages notamment pour l’insertion des jeunes diplômés dont l’ensemble des compétences acquises répond parfaitement aux exigences des employeurs.

Devant la difficulté connue de trouver une entreprise d’accueil, Com’art met à la disposition des étudiants une équipe dédiée, compétente, active et qui dispose des connaissances indispensables à un accompagnement efficace et individuel de chacun.

L'alternance en quelques mots

Pour démarrer une formation d’UX / UI design en alternance, l’étudiant doit obligatoirement avoir signé une convention de stage alterné ou un contrat de professionnalisation avec une entreprise. Cette dernière s’engage à intégrer l’étudiant UX designer dans l’agence ou la société et à le faire travailler à temps partiel.
L’alternant sera encadré par un tuteur, professionnel spécialisé dans le domaine étudié qui sera à ses côtés et l’accompagnera au quotidien dans son travail.

La signature d’un contrat de professionnalisation signifie un nouveau statut : l’étudiant devient alors salarié. Ainsi il bénéficie des avantages et est soumis aux mêmes contraintes que ses collègues en contrat de travail « classique ».

Dans le cadre de la convention de stage alterné, l’étudiant garde son statut et devient « stagiaire » de l’entreprise d’accueil.

En choisissant de suivre la formation UX design en alternance, vous vous assurez d’avoir accès à tous les moyens d’acquisition de compétences que Com’art met à votre disposition.
Un enseignement par des professionnels en activité et toujours au fait des dernières innovations et tendances, mais également la possibilité de les mettre en application immédiate en entreprise.

Les étudiants en UX design qui ne suivront pas la formation en alternance devront effectuer un stage obligatoire de 6 mois en entreprise à la fin de l’année.
Il ne s’agit pas uniquement d’un exercice pédagogique mais avant tout de donner la possibilité à chacun de se projeter dans le milieu professionnel. Petite structure ? Agence de communication ? Service dédié au sein d’une grande entreprise ? il est important que chacun trouve sa voie.
Tout étudiant qui maitrise les logiciels de PAO peut déposer sa candidature. Un module de mise à niveau en webdesign est programmé en début d’année.

Comment s'inscrire en formation UX-UI Design Com'Art ?

Pour intégrer la formation en UX design, il faut disposer d’un niveau bac ou équivalent et maitriser les logiciels de PAO.

Pour s’inscrire, les candidats devront passer par un processus de sélection exigeant.
Ils devront, lors d’un entretien d’admission, présenter leur dossier scolaire et leur book à une conseillère en formation qui les examinera avec attention. Ces éléments permettront de confirmer les compétences et prérequis indispensables à l’intégration de la formation en UX design mais également d’établir sur un plus long terme le projet professionnel de chacun. Motivation, compétences et créativité sont les maîtres-mots !

CONDITIONS D’ADMISSION

• Étudiants niveau BAC, bon niveau de culture générale
• Maitrise des logiciels de PAO
• Soumis à la validation d’un dossier scolaire et artistique
• Entretien personnel
Les candidats doivent faire preuve d’une solide motivation, et la présentation d’un projet professionnel et personnel sera également appréciée lors de l’entretien d’admission.
Les étudiants disposant d’un book personnel de leurs créations sont également encouragés à nous présenter leurs travaux.

LA FORMATION EN IMAGE

  • Formation Alternance en UX Design et UI Design numérique Paris - Ecole Com'Art Design
  • Formation Alternance en UX Design et UI Design Paris -WebDesign - Ecole Com'Art Design

LEXIQUE DE l’UX DESIGNER

Wireframe : il s’agit de la représentation visuelle de l’interface comme vue par l’utilisateur. Il s’agit de la charpente du site autour de laquelle se construiront le contenu et le design.
A/B testing : il s’agit, par l’opposition de deux (ou plus) versions différentes d’une même page, de mesurer l’efficacité de chacune. A la fin du temps de test, place à l’interprétation et aux décisions.
AI ou architecture de l’information : l’organisation des informations d’un site ne se fait pas de manière aléatoire. Et le cerveau de l’utilisateur web n’est pas prêt à faire le tri tout seul. A charge de l’UX designer de construire le contenu et la navigation de manière à optimiser l’expérience de chacun.
CTA ou call to action : un bouton CTA engage l’utilisateur dans une action : achat, contact, demande de documentation. Ce bouton est généralement isolé (par sa couleur / forme) afin d’attirer l’œil.
Effet Von Restorff : notion attestant de la plus grande visibilité d’un élément isolé (couleur / forme). Relation directe avec le point précédent.
La position en série : notion selon laquelle le premier et le dernier élément d’une série seront les mieux mémorisés par l’utilisateur.
La charge cognitive : elle se compose de la capacité de compréhension de l’information, de l’éventuelle complexité de sa présentation, de la difficulté globale de compréhension qui en découle. A charge de l’UX designer d’alléger cette charge à chaque niveau pour rendre l’expérience plus aisée.
Data-ink ratio : il s’agit de la part prise par les informations indispensables à la transformation positive par rapport à l’ensemble des informations qui peuvent être présentes sur le site ou sur l’application. Et qui sont parfois « parasitantes ».
Eyetracking : parfois utilisé lors des tests utilisateurs, il s’agit de savoir à l’aide de capteurs, quelles parties des pages, quels éléments attirent plus le regard du client.,
KPI : indicateurs de performance clés. Ils sont définis en début d’étude et seront suivis afin d’évaluer les performances du site / de l’application. Par exemple la demande de contact, le temps de navigation, le taux d’erreur…
Design patterns : solutions réutilisables par l’utilisateur, usages connus de tous ou création d’usages uniques propres à un site / une application.
Marqueur : petit bout de code (en général en javascript) caché dans la page web. Selon le plan de marquage, de nombreux marqueurs sont insérés dans le site et permettent de générer de précieuses statistiques.
Onboarding ou point d’entrée : optimiser l’arrivée des nouveaux visiteurs et les diriger au mieux. Un vrai défi !
User journey ou parcours utilisateur : cette étude peut permettre de définir le parcours actuel des utilisateurs et/ou démontrer un parcours idéal à mettre en place.
Les taux : de conversion, de rebond : conversion pour la concrétisation de la visite (achat, remplissage CRM par exemple). Rebond : entrer et sortir du site par la même page. Ce dernier taux permet d’évaluer la pertinence d’une page d’accueil ou d’arrivée.

PROGRAMME DES COURS

• Module de mise à niveau en webdesign
• Les fondamentaux de l’UX design – règles et invariables
• L’utilisateur : comportement et psychologie
• Ergonomie
• Stratégies de contenus
• Outils de mesures
• Architecture de l’information
• Wireframes et patterns
• Test utilisateur et audit
• Propositions stratégiques

Le test utilisateur Cela consiste en questionner et observer les utilisateurs type cœur de cible du site / application afin de comprendre leurs objectifs et repérer les points de difficultés.

Il est demandé à chacun de suivre un protocole précis, d’effectuer des démarches types, en suivant un déroulement au plus proche du comportement de l’utilisateur lambda.
L’idée durant le test est d’observer le comportement, écouter le ressenti, les impressions « à chaud » des testeurs. La proximité avec ces derniers permet d’éclaircir immédiatement,les points de difficulté.
Il conviendra au préalable de mettre en place un protocole de test : définir les objectifs, mettre en place des hypothèses et des problématiques, desquels découleront les différents scénarii et questions orientées.

A la suite de ces tests, fort des différentes données recueillies, il est alors temps d’analyser et de proposer des actions d’amélioration au client.

L’audit UX design L’utilisateur, et donc le potentiel client, peut s’envoler en une seconde. Le moindre point de difficulté dans son expérience, sur un site ou une application, et il quitte la plateforme !

Identifier tous les freins de la page de destination à la page de sortie est le but de l’audit UX.
Lors de cette analyse, les comportements mais aussi les émotions au sens large seront décortiqués.
Ainsi l’UX designer lors de son audit mettra en évidence chaque problème d’utilisation (comprendre « expérience ») et en évaluera les impacts.

Une fois tous les freins identifiés, il sera possible de faire évoluer le site (contenu, fonctions, ergonomie). L’UX designer livrera ses préconisations dans le but d’optimiser la navigation et d’augmenter les conversions. Ses solutions devront être précises, efficaces et les résultats devront être quantifiables, mesurables.

Enfin l’UX designer créera des prototypes interactifs, ou wireframes, afin de solutionner rapidement les difficultés identifiées.

0183968686
commodo in accumsan consequat. pulvinar nec id libero vel,
×

Bonjour !

Je suis là pour vous aider mais si toutefois nous sommes absents vous pouvez compléter la demande de documentation

× Comment puis-je vous aider ?