table mobilier bois
Des meubles en open-source
21 novembre 2014
exposition cartographie graphisme
GEODESIA
27 novembre 2014

De l’origami avec du bois

décoration intérieure bar

Origami et graffiti

Le designer québécois Jean de Lessard signe le nouveau design intérieur du restaurant Izakaya Kinoya, situé sur la rue Saint-Denis à Montréal. Un décor fait de planches de bois associées et des formes géométriques qui rappellent le style origami. En se focalisant sur les fractales, le designer traduit visuellement l’idée de chaos et d’enfermement. Les lignes droites et les formes anguleuses s’entrechoquent pour créer une atmosphère confinée.
« Jean m’a décrit sa vision du lieu : il fallait qu’on s’y sente à l’étroit, comme dans une grotte fantastique où les gens seraient en perpétuelle exploration visuelle » explique l’artiste menuisier Dominique Samson qui a travaillé en collaboration avec le designer. La décoration de cette taverne est réduite à sa plus simple expression : le mobilier et l’éclairage ont été récupérés d’un Kinoya déjà existant, et les dessins et graffitis rappellent le caractère urbain de l’établissement.
Pour réaliser ce travail, le designer s’est inspiré de la fonction et de l’esthétique primaire de l’izakaya. L’izakaya est au Japon ce que la brasserie est à la France. C’est un lieu de convivialité très fréquenté et chaleureux, où l’on partage un verre ou un plat dans une ambiance décontractée. Un lieu de socialisation très prisé des citadins.

Une rencontre réussie entre deux traditions

Son interprétation moderne lui confère une atmosphère unique. Par son architecture exiguë, il favorise la rencontre et l’échange. Les angles irréguliers de sa surface et le caractère « absorbant » du bois contribuent à assourdir le bruit ambiant et renforcer une atmosphère déjà très intimiste.
« Je l’ai conçu comme un espace clos qui se concentre totalement sur le caractère festif. Chaque pièce est délibérément agressive, pour un rendu anarchique et brut » explique le designer. La chute verticale entre les parties avant et arrière du plafond contribue à cet effet de cocon, accentué par un éclairage doux et diffus. Un mélange de genres qui donne à ce bar montréalais un look et une ambiance uniques.

[pp_gallery gallery_id= »10341″ width= »205″ height= »125″]
Via ArchiDaily

tempus elit. non elit. ipsum Donec