les boutiques design - comart-design
TOP 5 DES BOUTIQUES LES PLUS DESIGN ET LES PLUS LÉCHÉES DE PARIS
24 juillet 2017
Réussir son référencement - comart-design
TOP 5 DES OUTILS POUR RÉUSSIR SON RÉFÉRENCEMENT
2 août 2017

RÉALISER UNE CHARTE GRAPHIQUE ÉTAPE PAR ÉTAPE

Réalisation d'une charte graphique - comart-design

Pour exister, une entreprise a besoin d’une identité. Celle-ci s’exprime à travers sa charte graphique. Les couleurs, la police, le logo, la mise en page… tous ces éléments constituent l’identité visuelle de l’entreprise. Celle-ci doit être en accord avec le service ou le produit proposé. La charte graphique d’une entreprise vendant du street food comme Bagelstein ou O’tacos n’aura rien à voir avec celle d’une entreprise de textile de luxe telle que LVMH ou Dior.

ÉTAPE 1 – AVOIR UNE PARFAITE COMPRÉHENSION DE L’ENTREPRISE

Pour que la charte graphique soit réussie et pour qu’elle reflète parfaitement l’activité de l’entreprise, le graphiste doit avoir une compréhension totale de ce que fait son client. Quels produits ou services propose-t-il ? Quelle est la philosophie de l’entreprise ? Quelle est la cible ? Quelle image le client souhaite-t-il projeter ? Si le graphiste n’a pas une vision globale et une parfaite connaissance de l’entreprise, il ne sera pas en mesure de proposer une charte graphique représentant exactement l’identité de son client. En effet, en fonction de la cible (mère au foyer, jeune de 15 à 25 ans, cadre CSP+…), du produit (un jeu vidéo, un parfum, un placement financier) et de la philosophie de l’entreprise (jeune start-up dynamique, entreprise artisanale, institution financière sérieuse), la charte graphique changera.

ÉTAPE 2 – DÉFINIR UN BUDGET

En matière de charte graphique, toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins. En fonction de leur secteur d’activité, le travail de création peut être plus ou moins important. Ainsi, une entreprise travaillant dans le secteur B2B (business to business, autrement dit une entreprise proposant ses services à des professionnels) n’aura pas les mêmes besoins qu’une autre voulant s’imposer dans le B2C (business to consumer, c’est-à-dire une entreprise proposant un produit aux consommateurs). Dans ce dernier cas, les besoins en matière de charte graphique sont beaucoup plus importants, car il faut se démarquer parmi de nombreuses autres entreprises et faire en sorte que le public identifie facilement la marque grâce à son identité visuelle. En fonction de la demande du client, le graphiste chargé de réaliser la charte graphique devra fixer un prix juste qui corresponde au budget du client. Celui-ci doit prévoir une enveloppe plus ou moins conséquente suivant ses besoins.

ÉTAPE 3 – LES COULEURS

Les couleurs
Après avoir pris connaissance des services proposés par son client, le graphiste doit commencer à réfléchir aux couleurs qui définiront l’entreprise. Celles-ci dépendront de son champ d’activité. Si l’entreprise travaille dans le domaine de l’écologie ou de l’environnement, le vert semble être la couleur indiquée. Si elle propose des produits de luxe, c’est le noir qu’il faut choisir. Pour une start up dynamique qui développe une application ou un produit high tech, le bleu est généralement la couleur qui s’impose. Il est très rare qu’une charte graphique repose sur un seul ton. Ainsi après avoir choisi la couleur dominante, le graphiste s’active pour trouver les autres coloris qui mettront en valeur celle qui a été choisie pour occuper la place centrale.

ÉTAPE 4 – LA POLICE

Typographie
La police en dit long sur l’identité de l’entreprise. Mais quel que soit le secteur d’activité, il est essentiel de choisir une police facilement lisible et si possible très vite identifiable. Pour une entreprise institutionnelle, les graphistes choisissent en général une police très classique. Celle-ci donne une impression de sérieux et de confiance. A l’inverse, pour les entreprises souhaitant s’imposer sur un marché plus léger il faudra alors miser sur une police légère, arrondie, assez épaisse, et fun.

ÉTAPE 5 – LA MISE EN PAGE

La mise en page
Une fois le logo validé, les couleurs choisies et la police adoptée, vient le temps de la mise en page sur les différents supports de communication (carte de visite, papier à en-tête officiel, plaquette commerciale, etc…). Le graphiste doit alors intégrer la charte graphique sur ces différents supports afin que ceux-ci soient immédiatement reconnaissables. Il faut réfléchir à la meilleure façon d’intégrer les couleurs de la charte graphique au document. C’est au graphiste de faire plusieurs propositions et d’essayer différentes combinaisons qui mettront en avant l’identité visuelle de l’entreprise tout en embellissant les documents de communication.

venenatis, leo. ut luctus venenatis consectetur Lorem eget Praesent