Napoléon is not dead - création typographique
L’agenda de Septembre
3 septembre 2014
Illustration minimaliste au feutre noir
Feutre noir et minimalisme
9 septembre 2014
composition typographique Com'Art

Le graphiste est un professionnel de la communication visuelle. C’est lui qui conçoit l’identité d’une société ou d’un organisme et définit son univers graphique. Quelles sont les missions du graphiste ? Vers quelles études s’orienter ? Tous les conseils pour réussir sa formation à Com’Art !
Le métier
Le graphiste est un professionnel de la communication visuelle. Il est l’interlocuteur entre les différents acteurs de la chaîne graphique. Le graphiste reçoit la demande d’un client et développe une réponse visuelle. Il doit tenir compte du brief qui lui est fourni et analyser l’univers visuel qui définira le projet. Ce travail de recherche et d’analyse lui permettra de déterminer le positionnement de son client et de son projet.
Cela nécessite un important travail de recherche préalable, qui fait partie intégrante du processus créatif du graphiste. Un travail d’analyse approfondi du secteur et de la cible est essentiel. Le graphiste doit également réaliser un travail de recherche sur l’histoire de son client et ses concurrents pour être en mesure de fournir un regard critique sur ses choix de positionnement marketing.
Le résultat de ses recherches lui fournira les éléments nécessaires pour poser les bases des directions que prendra le projet. Il doit s’approprier la demande spécifique à son client et développer une réponse unique. Il synthétise les informations recueillies au cours de ses recherches pour en dégager une problématique claire et cohérente.
Etudes et formations
Le dessin est la base du travail de recherche créative. Le designer graphique doit être capable de transposer une idée à travers une esquisse ou un croquis d’intention. Il doit savoir dessiner et manier les différents aspects de la communication visuelle : typographie, rough, symbolique des couleurs… autant d’éléments qui viendront enrichir sa palette d’expression graphique.
BTS-Design graphique-Com'Art
Les logiciels de création sont un outil de travail indispensable pour développer ses projets mais la maîtrise du dessin est une base fondamentale dans son travail de recherche et d’analyse. Une bonne culture générale est fondamentale pour alimenter ses recherches et multiplier les sources d’inspiration. Des connaissances solides en histoire de l’art et en sémiologie sont complémentaires.
Le BTS design graphique
Le BTS design graphique forme les étudiants à la conceptualisation et la réalisation d’un produit de communication à destination d’une entreprise, d’un particulier ou d’une institution. L’objectif du BTS est double. Il doit transmettre les connaissances nécessaires à la compréhension des enjeux de l’industrie graphique. A travers une pédagogie appliquée,  il développe chez chaque étudiant le savoir-faire essentiel qui lui permettra de s’intégrer dans un projet de communication.
L’élève est inscrit dans une logique qui lui fait découvrir progressivement les différents aspects de la communication visuelle. Du graphisme éditorial (livre, presse, médias numériques) ou d’identité (branding, corporate) à la signalétique, l’affiche ou l’illustration, tous les champs d’application de la communication visuelle sont abordés. La formation va au-delà de l’enseignement artistique et technique puisqu’elle s’accompagne d’un programme de matières générales destinées à approfondir la culture générale de l’étudiant et sa compréhension des enjeux économiques du secteur.
Au programme
Le programme du BTS design graphique s’articule en deux axes de formation.
D’un côté un enseignement général et artistique :

  • Expression française et culture générale
  • Philosophie
  • Langues vivantes
  • Sciences physiques
  • Economie et gestion

Et d’un autre côté des ateliers de pratique professionnelle :

  • Culture générale liée aux arts appliqués (typographie, design graphique, communication)
  • Pratique plastique et graphique
  • Dessin analytique
  • Studio de création
  • Technologie de réalisation et de fabrication

Comment devenir graphiste ? BTS Design graphique - Com'Art
Conditions de travail et évolutions professionnelles
Les graphistes peuvent exercer en tant que salariés dans un studio, une agence ou au sein du département de communication d’une entreprise, d’une collectivité ou d’une institution disposant de son propre studio de création. De nombreux secteurs font appel au graphisme et représentent d’importantes sources d’opportunités.
Une partie d’entre eux travaille en indépendant, selon le statut de leur choix : travailleur indépendant, artiste-auteur affilié à la Maison des Artistes ou free-lance, en début de carrière ou après une expérience en agence. Le statut de free-lance est un bon moyen de démarrer mais beaucoup débutent leur carrière en agence.
Les graphistes sont soumis à un rythme soutenu et des délais souvent très courts. Les graphistes installés en free-lance doivent également consacrer une partie non négligeable de leur temps à la recherche de nouveaux clients, la promotion de leurs services et la gestion de tâches administratives liées à leur activité.
Les missions d’un graphiste peuvent varier d’une entreprise à l’autre suivant l’activité et l’importance de celle-ci. Dans une agence de publicité de grande envergure, le designer graphique concentrera son travail sur l’élaboration du concept en équipe avec le directeur artistique et le concepteur-rédacteur.
Dans une structure de plus petite taille, le graphiste peut avoir des missions plus diversifiées et participer aussi bien à la mise en page de plaquette qu’au choix des couleurs ou à la création du site internet. Il peut également être en charge du suivi de l’impression, du contrôle des épreuves ou de la mise en ligne du site.
Les missions d’un graphiste peuvent donc varier en fonction de la taille et du fonctionnement de l’équipe de travail.
Quel salaire ?
Le salaire d’un graphiste peut varier de 1500 à 2000 euros bruts par mois pour un débutant à 3000 euros brut par mois après une dizaine d’années d’expérience (source : Onisep).
Qualités et centres d’intérêt
Le designer graphique doit être capable de s’exprimer sur de nombreux outils qu’ils soient traditionnels ou numériques. En plus de maîtriser les logiciels de création, il doit faire appel à des compétences techniques. L’exercice de ce métier requiert une très bonne connaissance des procédés de fabrication et d’impression afin d’enrichir son travail et ses recherches de matière et de rendus.
Un graphiste doit être curieux pour alimenter en permanence ses recherches et trouver des sources d’inspiration dans des univers multiples. Fréquenter les musées, les salles d’exposition et de cinéma favorisent l’ouverture d’esprit et permettent de développer une solide culture générale. Un designer graphique fait preuve de souplesse mais veille à conserver une forte personnalité. Il doit s’adapter à ses clients… dans une certaine mesure toutefois, car il doit savoir défendre ses positions.
Démarrer un projet demande de prendre le temps de s’informer et multiplier ses sources. Face à la grande variété de demandes et de projet différents, le graphiste s’enrichit tout au long de sa carrière au travers de ses recherches personnelles.
Développer un bon relationnel est également nécessaire pour instaurer un dialogue constructif et efficace avec ses clients. Des compétences en gestion et marketing seront aussi utiles notamment pour les graphistes qui choisissent d’exercer en free-lance.
 
Métiers associés : Infographiste / Designer graphique / maquettiste / directeur artistique junior / graphiste-illustrateur / intégrateur web / designer publicitaire
 
[pp_gallery gallery_id= »9131″ width= »205″ height= »125″]

Phasellus efficitur. tempus ut sit consequat. felis Nullam